Le cidre bouché : définition et spécificités

Le cidre bouché : définition et spécificités

Souvent opposé au cidre de table, le cidre bouché présente des caractéristiques propres qui lui permettent de se distinguer parmi les différentes appellations de cidre. Zoom sur les atouts et les spécificités de ce type de cidre particulier.

Définition : qu’est-ce qu’un cidre bouché ?

Lorsque vous décidez d’acheter une bouteille de cidre, vous faites très souvent la distinction entre le cidre brut, le cidre doux et le cidre demi-sec. Dans tous les cas, le cidre est fabriqué à partir de différentes variétés de pommes transformées en jus de pomme fermenté, permettent d’obtenir cette boisson alcoolisée très réputée en Normandie, en Bretagne, ailleurs dans l’Hexagone et même au-delà de nos frontières, comme au Japon !. Au-delà de cette distinction entre cidre doux, cidre brut et cidre demi-sec, il existe tout un panel de différents cidres, avec notamment :

  • le cidre bouché ;
  • le cidre fermier ;
  • le cidre traditionnel.

 

En pratique, l’appellation « cidre bouché » est donnée à un cidre dont la bouteille est avec un bouchon de type champignon, le plus souvent en liège, avec un niveau d’effervescence minimum et un taux d’alcool minimum définis. Le cidre fermier caractérise, lui, un cidre exclusivement fabriqué à partir des pommes produites et pressées sur la ferme. Un cidre traditionnel est un cidre avec un léger trouble naturel, car peu filtré.

 

Comment identifier un cidre bouché ?

Le cidre bouché bénéficie, par opposition au cidre de table, d’une réputation de cidre de qualité. Le plus souvent, il est assez facile de repérer un cidre bouché grâce à sa mise en bouteille. Comme pour le conditionnement du champagne, le cidre bouché bénéficie de ce bouchon de liège qui permet également une bonne fermeture de la bouteille.

 

L’effervescence du cidre bouché

Avec ses qualités requises, le cidre bouché séduit une clientèle qui souhaite s’éloigner du cidre de table souvent associé à une consommation traditionnelle quotidienne, surtout en Bretagne et Normandie, à la place du vin. Avec le cidre bouché, il s’agit de partager un moment autour d’un cidre de qualité supérieure comme on pourrait le faire avec un vin réputé plutôt qu’un vin de table. Avec une effervescence supérieure aux cidres de table, le cidre bouché se rapproche par ailleurs de par son apparence (conditionnement en bouteille avec bouchon de liège, fines bulles dans le verre, etc.) aux vins effervescents, à un prix plus accessible. Côté saveur, il existe enfin une grande variété de cidres bouchés qui permet de combler toutes les attentes des consommateurs. Vous n’aurez ainsi aucune difficulté à trouver un cidre bouché avec des saveurs amères ou douces, fruité ou sec, équilibré ou charpenté, moelleux ou acidulé…

Cidre de Bretagne Cidre brut traditionnel

Découvrez la force brute et traditionnelle des variétés anciennes.

Notre Cidre de Bretagne Brut Traditionnel, sec et charpenté, se singularise par son trouble naturel et son goût très typé grâce à des arômes de fruits mûrs mêlés à des nuances végétales ou boisées.

Ce cidre sec laisse une belle intensité en bouche, mariant amertume et astringence. Les pommes douces‑amères et amères dominent. Il ravira les amateurs de cidres authentiques et de caractère. Sous IGP (Indication Géographique Protégée), ce cidre élaboré à partir de pommes 100% bretonnes, embouteillé en Bretagne, reflète la qualité cidrière et les traditions de sa région.
  • Vol. : 75cl
  • Degrés : 4.5% Vol.